Il y a bien deux mondes : d’un côté, celui du   pouvoir - l’Assemblée Nationale, le Sénat, le  gouvernement - et, de l’autre, celui de l’immense majorité de la population qui refuse toujours cette contre réforme des retraites.

Eric Woerth vient nous dire : « Après le vote de la loi, c'est la loi, il faut la respecter », et que « ça ne sert plus à rien de faire grève ».

Ils veulent nous faire croire qu’il suffit qu’ils votent une loi pour que l’injustice devienne légitime.

Au nom de quoi décident-ils contre l’avis du plus grand nombre ?

Ils nous disent que c’est parce qu’ils ont été élus pour ça, et même que c’est la démocratie.

Etrange démocratie qui permet d’imposer une  égression sociale contre la volonté de toutes celles et tous ceux qu’elle concerne…

Ce n’est pas parce qu’ils sont au pouvoir qu’ils ont le droit de nous imposer leur loi.

C’est parce qu’ils sont capables d’un tel coup de force qu’ils doivent être virés du pouvoir !

Lire la suite du tract

           Tract_NPA_VdS_Manif_Poissy_28_oct_2010.pdf

 

Retour à l'accueil