IKEA : Soutien à la grève !
Greve IKEA

Après une semaine de mobilisation des salariés, l’offre de la direction n’était que de 1,2 % d’augmentation individuelle ! Car chez Ikéa la tradition c’est : pas question d’augmentation collective, uniquement des augmentations « au mérite ». La question des salaires devient de plus en plus cruciale car pour gagner 1 300 euros par mois un salarié doit travailler le week-end (dimanche payé à 225 %) et faire des heures de nuit.

Les salariés que nous avons rencontrés à Paris Nord II dénonçaient également les conditions de travail difficiles et les suppressions de postes auxquelles ils sont confrontés. En un an, ils sont passés de 569 à 490 salariés ce qui entraine une surcharge de travail pour les salariés et des temps d’attente beaucoup plus longs pour les clients. La direction d’IKEA veut en effet automatiser les caisses au détriment de l’emploi…

Par ailleurs 35% des salariés sont à temps partiel avec des horaires imposés, ce qui pose problème aux étudiants pour suivre les cours. L’amplitude des horaires de travail étant de 4h30 à 23h, certains salariés ont des difficultés importantes de transport pour se rendre dans la zone commerciale de Paris Nord II dédiée à la voiture.

greve IKEA - Cathy

Avec Cathy Billard, tête de liste NPA dans le 93 aux régionales, nous avons rencontré des salariés en lutte déterminés et solidaires qui occupaient le hall d’entrée pour s’adresser aux clients avec des tracts de l’intersyndicale FO-CGT-CFDT. Bien décidés à organiser des débrayages le dimanche avant de redémarrer la grève dès lundi pour gagner sur leurs revendications (salaires et conditions de travail).Le NPA leur apporte tout son soutien !

Crédit Photo:  npa-saint denis.org\LB


Retour à l'accueil