Avec une combativité montante et pour la deuxième fois en moins d’une semaine, plus de 3millions de manifestants sont redescendus dans les rues samedi 16 octobre pour rappeler une fois encore leur exigence : le retrait pur et simple de la contre réforme Woerth-Sarkozy sur les retraites. 

Ce succès incontestable, que le pouvoir lui-même est obligé de reconnaître, confirme que la mobilisation s'est amplifiée, consolidée, et qu'elle n'est pas prête de s'arrêter.

Plus le gouvernement s'entête, plus le nombre et la détermination des grévistes grandissent.                                                                                                                         Aux côtés des salariés du privé et du public, la jeunesse est descendue dans la rue : des  dizaines de milliers de lycéens et d'étudiants ont manifesté leur refus d'un avenir sous le signe de la galère. Et quoiqu'en disent les dirigeants de la droite, les jeunes savent très bien pourquoi ils   entrent dans la lutte : travailler plus pour les salariés déjà sur le marché du travail, c'est davantage de chômage pour les jeunes qui cherchent du boulot, avec des pensions de misère au bout.

 Lire la suite du tract 

 NPA_Bulletin_Flins_N_33__du_18_Oct_2010.pdf



 






 




Retour à l'accueil