Le NPA apporte son soutien aux 15 postiers du 92 réprimés par la direction de la Poste pour faits de grève.

Les 15 postiers syndicalistes, dont Olivier Besancenot, accusés d’ « entrave à la liberté du travail » et de « séquestration » avaient été condamnés à 1500 euros d’amende avec sursis en septembre dernier.

Les cadres de la Poste ont fait appel de cette condamnation, souhaitant alourdir la peine. La moindre condamnation signifierait la possibilité de licencier Gaël Quirante, Yann Le Merrer et Bertrand Lucas, syndicalistes et militants du NPA.

Le NPA appelle au rassemblement à 13h30 devant la cour d’appel de Versailles mercredi 1er février, pour exiger l’abandon de toutes les poursuites à l’encontre des 15 postiers du 92."

Le 31 janvier 2012

Retour à l'accueil