COMMUNIQUE DE PRESSE

 

                                                                                MEULAN, le 23 juin 2010

 

NOUVEAUX TARIFS DE LA MAISON DE RETRAITE ET DU CENTRE DE LONG SEJOUR DE MEULAN : UN ARRETE QUI FAIT MAL !

 

300 A 500 EUROS DE PLUS PAR MOIS - LES FAMILLES NE PEUVENT PLUS PAYER !

 

 

Stupeur début mai ! 120 familles ont reçu, sans aucune consultation ou information préalable, une lettre de la direction du CHIMM les informant d’une augmentation des frais d’hébergement (+13,5%) et de dépendance (+30%) pour la prise en charge des résidents de l’Unité de Soins Long Séjour de Brigitte Gros et des EHPAD Brigitte GROS et CHATELAIN GUILLET de MEULAN (78).

 

Ces nouveaux tarifs, fixés par un arrêté du 12 Avril,  se traduisent par des augmentations de 300 à plus de 500 Euros par mois (plus de 30%) et ce avec effet rétroactif dès 1er Mars.

 Face à cette hausse brutale, les demandes de rendez-vous des familles vers le Centre Hospitalier de Meulan-Les Mureaux (CHIMM) et vers les élus se sont enchaînées.

 Suite à une première réunion avec Michel VIGNIER le 28 mai, une nouvelle réunion s’est tenue le 19/06/10 à la Mairie de Meulan, sur invitation de Guy POIRIER, Maire de MEULAN et Président du Conseil d’Administration du CHIMM qui a reçu une délégation des familles , en présence de  MM GARAY, VIGNIER  et des dirigeants du CHIMM, pour leur exposer la situation et proposer des solutions.

 Cette hausse est liée à la signature d’une convention tripartite entre l’Agence Régionale de Santé (ARS), l’hôpital de Meulan et le Conseil Général des Yvelines. Cette convention prévoit une nouvelle répartition des frais pris en charge entre la Sécurité sociale, le département et  les familles.

 Suite à un audit des comptes en 2003, il est apparu un trop payé de plus de 700 000 euros que la sécurité sociale ne devait plus prendre en charge.

 Après plusieurs années de blocage, le Conseil d’administration du CHIMM s’est résolu à signer la convention en recalculant de nouveaux tarifs permettant l’équilibre des comptes.

 Fait troublant, des patients déclarés en USLD (donc nécessitant des soins de longue durée) sont passés arbitrairement en statut EHPAD (dépendance) pour répondre aux critères financiers et bien évidemment dans la plus totale discrétion vis-à-vis des familles.

 Plus grave, la hausse a été, selon des estimations faites en séance,  répercutée  presque intégralement aux familles (+de 80%) par le Conseil Général sans qu’aucun aménagement, ni mécanisme de solidarité, ne soit mis en place.

 Les impayés s’accumulent pour l’hôpital avec un retard déjà de plus de 250 000 euros.

 Les élus ont proposé un règlement individuel des dossiers qui, du point de vue des familles n’est pas acceptable.

  Mercredi 23 Juin, une délégation des familles a remis en main propre à chaque participant du Conseil d’Administration du CHIMM, le compte rendu de la réunion du 19 Juin  exposant les positions de chacun et les engagements à minima pris par les élus et représentants du CHIMM.

 Les familles refusent d’être prises en otage d’une situation générée par des décisions politiques et administratives aboutissant à des hausses mensuelles équivalentes à 50% d’un SMIC !

 Elles sont bien décidées à conduire toutes les actions nécessaires afin de faire valoir le droit de conserver leur  proches en place dans les unités de Meulan, tout en continuant à vivre décemment !

 Contacts : Help.les120demeulan@gmail.com

 

Lire aussi l'article du courrier de Mantes

               Hopital_Meulan.pdf

                       

Retour à l'accueil