Les journées de lutte éloignées les unes des autres sont insuffisantes mais sont un outil pour lutter.

Nombre de travailleurs veulent imposer leurs revendications qui sont légitimes (notamment la retraite à 60 ans, le retour aux 37,5 annuités, pas de retraite en dessous de 1500€ nets). Ancrer la mobilisation dans la durée, c'est possible : Les multiples mouvements de grève, contre les licenciements et pour les droits

sociaux le démontrent. Ensemble, emparons nous des journées de grève générale appelées par les syndicats les 15 et 24 juin, discutons en entre collègues et construisons la mobilisation dans nos entreprises . Bloquer le pays est la seule solution pour faire reculer patronat et gouvernement.

 

Lire la suite du tract

 Tract_Versailles14_juin.pdf

Retour à l'accueil